DELIVRANCE

 

Sophie BUGEIA 31/03/2020

 

Ça y est, enfin, c’est le grand jour !

Je vais enfin pouvoir sortir et faire une grande balade avec ma petite famille, après ce long confinement.

Je trépigne d’impatience pendant que tout le monde se prépare pour cette journée mémorable.

En passant devant le miroir de l’entrée, je jette un œil sur mon allure et pousse un petit couinement horrifié : mon manteau mi-saison me boudine et j’aurai bien besoin des ciseaux miraculeux de ma copine Margot. Je secoue la tête pour chasser ces pensées négatives – que du positif aujourd’hui, promis - tout en me faisant la longue liste des activités prévues de la journée. Mon secouage de tête déclenche le tintement de la petite pendeloque accrochée à mon manteau et ce son cristallin de fée clochette me fait encore plus piaffer de hâte d’aller enfin respirer l’air pur du parc. Pas de pollution pendant ces quelques mois, Dame Nature a dû renouveler son atmosphère.

Mes deux petites ne sont jamais sorties encore de leur petite vie et c’est aussi un grand jour pour elles ! Et oui, j’ai eu des jumelles pendant ce confinement, et avec mon voisin O’Malley en plus.

Ce dernier est venu vivre à la maison à la mort de la voisine, décédée de ce fichu virus ! Nous l’avons accueilli et ça a tout de suite été le coup de foudre. Son allure, sa gentillesse, sa légère odeur de musc ont fait chavirer ma petite âme tranquille jusqu’ici, j’ai complètement craqué, sous son charme ! Et Maman aussi d’ailleurs ! Il a vraiment du chien !

Mais bon, le sujet n’est pas là. Voyons, alors, cette journée de délivrance, récapitulons le programme :

Premièrement, ballade dans le parc, avec découverte pour les petites du grand air, de la nature, du bruit de la rue, enfin j’espère que le brouhaha va revenir vite, car ça me manque !

Deuxièmement, tout le monde au salon de Margot pour une coupe méritée et bienvenue. Je prie pour que Corona et Virus (mais qui a eu l’idée saugrenue de leur prénom… bref, passons) soient sages et réceptives aux bons soins de Margot !

Troisièmement, Maman tient à aller au restaurant pour sa première sortie et nous emmène tous avec elle. Ça devrait bien se passer en théorie !

Quatrièmement, on a rendez-vous chez le Docteur pour les vaccins des jumelles et faire un check-up après ces longs mois de confinement et surtout regarder si tout va bien pour moi, après ma grossesse et mon accouchement à la maison, avec pour seule aide et soutien Maman ! Car on avait un peu perdu O’Malley qui, pendant tout le temps de la délivrance, s’était réfugié dans la cuisine et n’en est sorti que pour regarder avec amour ses deux petites louloutes !

Bien, tout le monde est prêt alors allons-y ! Let’s go, comme dirait O’Malley qui a du sang anglais dans les veines !

La première bouffée d’air frais depuis si longtemps ! Et partagée avec ma famille ! Quel délice ! Les gens sont là aussi, timides, n’osant pas encore parler fort et faire des grands gestes, tout à la joie simple de descendre dans la rue.

Les petites sont surexcitées et cours partout, tout les intéresse et les amuse, je gronde de temps en temps pour les rappeler à l’ordre et je me rends compte que je ne peux pas compter sur O’Malley aussi agité que sa progéniture ! Mais elles me font tellement de bien, à voir cette jeunesse libre et exubérante galoper autour de nous. DELIVRANCE !!! Enfin ! que ces mois ont été longs. Heureusement que Maman était là.

Nous arrivons après ce grand bol d’air, au salon de Margot, où je passe la première. Quel bonheur, le jet d’eau chaude glissant sur ma peau, le bruissement de la serviette m’effleurant délicatement, les longs doigts de Margot effectuant leur doux massage, le petit cliquetis des ciseaux, maniés de main de maitre par mon amie, enfin, cette sensation unique de légèreté après une coupe bien faite !

La tondeuse fait son office sur O’Malley et Corona et Virus n’ont droit qu’à une toute petite coupe, pour les habituer. Elles sont sages, ouf !

Après le restaurant, Maman décide de nous accompagner chez le Docteur en voiture. Les petites ne sont jamais montées dans une voiture et c’est encore une grande première pour elles. Je pose ma tête le long de la fenêtre et j’apprécie l’air arrivant par la fenêtre entrouverte qui glisse et joue gentiment avec une de mes mèches. Quel bonheur, j’avais presque oublié que j’aimais autant la voiture de Maman !

La salle d’attente est bondée et les gentilles assistantes nous font patienter pendant qu’elles préviennent le Docteur de notre arrivée (en fanfare car les filles pleurent et gémissent). Elles n’aiment pas trop l’ambiance de ce lieu et se font tirer l’oreille pour avancer. Va falloir vous y faire mes cocottes, car ce n’est pas la dernière fois que vous venez ! C’est pour votre bien…

Le Docteur arrive et demande à Maman :

  • O’Malley est bien à jeun ?

Bien sûr qu’on est à jeun lui et moi, nous faisons le régime des seize heures ! Pas les petites évidemment, elles ont encore besoin de leurs trois repas par jour. Mais pourquoi il demande ça à Maman ?

  • Je vous l’emmène et vous viendrez le reprendre ce soir, après la stérilisation. J’en profiterai pour mettre à votre nom sa carte d’identité. En attendant, je vais faire le vaccin et le puçage des petites et voir si tout va bien pour votre chienne. Et comme vous me l’avez demandé, je vous ai trouvé une bonne famille pour Virus et Corona, voici leurs coordonnées.

Mais que ce passe t’il ici ? On va me prendre les filles ? Maman ! Pourquoi ?! Vite je monte sur les genoux de Maman et lui pleure dans le cou. Elle me caresse et me gratte sur le bidou, là où ça fait tellement de bien ! Je l’inonde de coups de langue qui lui font plisser les yeux et rire aux éclats. C’est vrai que ma Maman a toujours raison, maintenant que Corona et Virus sont sevrées, elles n’ont plus besoin de nous ! Il est temps qu’elles découvrent une nouvelle famille où elles iront apporter joie et bonheur. Et moi, tant que tu seras là, je serais heureuse à tes côtés, peu importe ce qui se passe !

Je t’aime, ma Maman d’Amour !

Site mis a jour le 23/10/2020

retrouvez nous sur notre page Facebook

compteur installé le 1/01/2014

Aux portes de la Sologne sur 5 ha dont 1 ha uniquement pour l'élevage
Pensez y quand vous venez nous voir surtout avec les chiots

Installation classée avec autorisation préfectorale et délivrance d'un certificat de capacité, nos installations sont controlées et aux normes.

Où achèterez vous votre chiot ?

Seul un professionnel vous garantira votre chiot contre les vices redhibitoires et il doit être titulaire d'un certificat de capacité délivré par la direction des services vétérinaires qui atteste de ses compétences en matière d'élevage

contre le terrorisme
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Domaine des Hurons